Comment lutter contre le réchauffement climatique en 2020 ?

Avec 2020 c’est le début d’une nouvelle année qui commence, c’est même le début d’une nouvelle décennie en fait. Pourtant le réchauffement climatique n’est toujours pas pris à bras le corps. En fait cela devrait même continuer à s’intensifier malgré tous les messages d’alerte de Greta Thunberg. 

Cette année, nous devons donc tous passer de la discussion à l’action. Nous n’avons pas le temps de débattre avec les climato-sceptiques et il faut tous commencer à avoir de meilleurs réflexes écologiques.

2020 est l’année où je vous encourage tous à vous investir davantage dans la lutte contre le changement climatique, d’une manière ou d’une autre. Voici 3 principes que nous allons personnellement appliquer :

1. Avoir une alimentation durable et responsable.

Apporter un filet ou un sac à réutilisable quand on fait ses courses, c’est super, mais la lutte contre le réchauffement climatique commence et se fini avec ce qu’il y a à l’intérieur de votre assiette. Changer vos habitudes alimentaires est surement le moyen le plus tangible et efficace de réduire votre empreinte carbone.Et ce n’est pas forcément aussi compliqué et cher que vous pouvez le penser.

Voici donc quelques conseils pour adopter un régime alimentaire plus durable et plus responsable :

Mangez plus d’aliments d’origine végétale

Si vous êtes comme moi, vous avez probablement été conditionné à croire que prendre un repas sans viande n’est pas bon pour votre santé. C’est vrai après tout, comment je fais pour avoir mes protéines sinon ? Eh bien, en 2020, ce ne devrait être un secret pour personne que les aliments à base de plantes sont riches en protéines et présentent de nombreux bienfaits pour la santé.

Je reste tout de même en faveur de manger de la viande mais à petite échelle et en faisant bien attention à comment elle a été produite ! Il est quand même indéniable que la réduction de la consommation de produits laitiers et de viande contribuera de manière significative à réduire les émissions de carbone. Votre santé, et la planète vous en remerciera davantage.

Mangez des produits de saison 

N’est-ce pas la pire des choses au monde quand le prix des avocats double en hiver ? Oui, je sais je devrais peut être parler des problème de l planète en priorité. Mais il y a en fait une explication toute simple : ils ne sont pas de saison (et ils ne sont certainement pas locaux…).

Manger des fruits et légumes hors saison implique plus de kilomètres à parcourir à la nourriture pour arriver jusque chez votre marchands de légumes. Il est donc préférable de manger des aliments en saison autant que possible. Cela variera évidemment en fonction de l’endroit où vous vous trouvez dans le monde, mais modifier votre alimentation en fonction des saisons est une habitude capitale à prendre pour lutter contre le réchauffement climatique. Si vous êtes en France vous pouvez consulter le calendrier des saisons de fruits et légumes ici.

Acheter local (et bio si possible)

Dans la même logique, plus votre nourriture est produite localement, mieux c’est. Plus le nombre de kilomètres parcourus par vos aliment est court entre leur lieu de production et vous, et mieux c’est.

De plus, acheter des produits bio est meilleur pour l’environnement car les producteurs n’utilisent pas de pesticides toxiques qui endommagent la faune et qui polluent les nappes phréatiques. Cependant, l’industrie de l’alimentation biologique est aussi devenue un business très juteux, et de nombreux agriculteurs n’ont pas les moyens de se payer pour les évaluations et tests d’obtention de la certification bio. Il est donc préférable de vous renseigner auprès de votre marché ou producteur local et de vous renseigner sur leurs pratiques bio et environnementales.

2. Réduisez et compensez vos émissions de Co2

Prendre les transports en commun, et faire du vélo sont de très bonnes habitudes. Mais si vous êtes comme nous et que vous aimez voyager, vous prenez l’avion probablement encore au moins une ou deux fois par an. Le transport aérien devient de moins en moins cher chaque année, ce qui implique malheureusement des tonnes de carbones rejetés en plus dans l’atmosphère.

La solution la plus facile est bien entendu de prendre moins l’avion et de préférer les bus et les trains. Sinon, il vaut mieux prendre l’avion avec des compagnies aériennes bon marché comme EasyJet, qui ont en fait une empreinte carbone plus faible. 

Certaines compagnies et fondations proposent de compenser ses émission de Co2 au moment de payer le billet d’avion (en général moins de 5% du prix du billet). Prenez donc cette option pour voyager de façon plus responsable.

Lire aussi : Quelles sont les compagnies aériennes les moins polluantes en Europe ?

3. Allez votez, et faites des enjeu écologiques votre priorité.

La vérité, c’est que nous ne pouvons malheureusement pas lutter contre les changements climatiques avec des personnes au pouvoir qui font passer le capital avant les individus et la planète. On nous répète depuis plusieurs décennies que nous allons droit dans le mur, mais concrètement on ne fait rien.

Même l’armée américaine a  pourtant affirmé que les changements climatiques constituaient une menace majeure pour leur sécurité nationale.

Nos élus prennent les décisions, c’est pourquoi nous devons faire en sorte que seulement ceux qui prennent ces sujets à bras le corps nous représentent. Et on ne peut pas seulement agir lorsque ce sont les élections présidentielles tous les 5 ans. Nous devons également voter et agir à toutes les autres élections (municipales, européennes, législatives etc.)

Il y aura bien plus qu’une seule façon de lutter contre le réchauffement climatique cette année, et cela implique des changements à tous les niveaux de notre société. Cette lutte nous concerne tous : les individus, les citoyens, les entreprises et nos responsables politiques.